Concept Store Gallery

des galeries d'art pas comme les autres

Tronçon Isabel

Artiste peintre

Isabel peint depuis l’âge de 18 ans. Son matériau est l’abstrait, son arme le couteau, son condiment l’huile.

Elle est une fervente admiratrice de Nicolas de Staël et de Zao Wou Ki. Elle juxtapose les couleurs, les couleurs se triturent, s’aiment, se déchirent, s’enlacent les unes les autres, se pénètrent et s’aiment à nouveau. Elle décrit le vent et son éclaboussement, le soleil et son odeur, le morne, le sable…Elle recule de trois pas et observe son travail, il lui vient à l’esprit la formule d’Eugène Delacroix «le premier mérite d’un tableau est d’être une fête pour l’oeil».

Isabel Tronçon trouve dans l’art abstrait une espèce de connexité avec le jazz, le surréalisme, le nouveau roman, la nouvelle philosophie une sorte de non-conformisme, d’originalité, de fantaisie, ou encore ce que le critique d’art Alexandre Benois appelle «le zéro des formes», bref une autonomie esthétique ou un langage illimité, voire utopique ou avant-gardiste.

Nous demeurons néanmoins dans la poésie, ne dit-on pas que la poésie est «une peinture parlante» et la peinture «une poésie muette».

Paul Klee en 1920 écrit : «l’art ne reproduit pas le visible, il rend visible».

80 x 100 cm
80 x 80 cm
80 x 80 cm
80 x 80 cm
80 x 80 cm
100 x 80 cm