Concept Store Gallery

des galeries d'art pas comme les autres

Gautier-Laboulais Marie-Hélène

Attirée par le dessin très tôt, j’ai commencé par des dessins au crayon de papier, puis la rencontre avec un peintre de paysages de Provence m’a donné envie de me mettre à la couleur. D’abord progressivement, j’ai essayé le pastel, puis la gouache, la peinture acrylique mais aucune de ces techniques ne me satisfaisait pleinement. Finalement, je suis arrivée à la peinture à l’huile, et depuis, difficile d’en sortir. J’ai également cherché ce qui m’attirait le plus du paysage ou du portrait, et me suis orientée vers les nus, des femmes en général et de préférence typées.

L’huile reste pour moi le meilleur moyen de magnifier le corps féminin ou masculin, en jouant avec les ombres et les lumières. Le nu devient un paysage humain tout en nuances. Quelques natures mortes, ou des reproductions de peintres des siècles précédents, viennent se mêler à toutes ces femmes.