Concept Store Gallery

des galeries d'art pas comme les autres

Dudas Crepel Neumi

  • Neumi Dudas Crepel : l’union sacré de la peinture

On a coutume d’opposer art abstrait et art figuratif. Mondrian ne réalisa-t-il pas ses premières Compositions en s’abstrayant justement de la représentation figurative d’un arbre ? 

Chez Neumi Dudas Crepel, au contraire, ces deux grandes tendances artistiques se rejoignent et dialoguent enfin. L’artiste commence en effet par réaliser un environnement fait de formes, matières et couleurs qu’elle obtient en laissant libre cours à ses gestes. Puis, comme Leonard de Vinci pouvait trouver son inspiration dans une tache sur un mur ou le mouvement de l’eau, c’est de cet univers fait de flagrances colorées et d’éclats de peinture que la peintre franco-brésilienne fait émerger des figures et des corps de femmes. Seules ou en groupe, leur douceur et leur grâce offrent alors un contraste saisissant avec l’énergie du fond. Les premières sont lisses, peintes avec la plus grande minutie lorsque le second semble provenir d’une bataille heureuse avec la matière. De même le volume simulé de ces muses d’une nouvelle ère – celle de l’art libre? – s’oppose-t-il à la planéité faite d’empâtements du fond. 

C’est donc une oeuvre riche que celle de Neumi Dudas Crepel, où ce qui fut longtemps opposé dans l’histoire de l’art se rejoint enfin, dans une ode à la peinture et à la liberté de la création. Abstraction et figuration, couleur et disegno, fougue et douceur, matière et forme se retrouvent alors autour du seul plaisir de peindre, et de cette expérience quasi démiurgique qu’est la création artistique. 

Bertrand Naivin