Concept Store Gallery

des galeries d'art pas comme les autres

Brunet Estelle

D’abord il y a ce fond avec ces lignes qui s’inscrivent et se déhanchent pour s’enchanter au tracé de mon crayon. Des traits qui se transforment en un œil, parfois deux, une bouche, un visage, un corps qui part retrouver un autre corps, un animal, un objet. Lignes qui s’enlacent, s’entrelacent, s’embrasent ou s’embrassent pour écrire une histoire… bref un crayon et un pinceau pour exalter et escorter mon cerveau à être libre.

Libre comme ces traits qui n’ont pas besoin de cadre car ils content une histoire d’émotions sans barrière, sans limite. Elles sont libres les émotions. Comme une vague, elles nous emportent, elles nous transportent, elles nous submergent, elles nous subjuguent, elles nous enivrent et parfois elles nous noient. Mais elles rythment et font la Vie ! Multitude d’émotions libérées au travers de mes doigts qui se livrent combat, s’interpellent, se rejoignent, se disloquent, s’enrobent, fusionnent pour inventer l’histoire.